Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Robert-Marchand !

Publié le par Philippe 07

Dans le dauphiné aujourd'hui;

 

Il n’a pu résister à faire un petit crochet. 370 km au volant de son antique “Renault 4L” fourgonnette : J’ai fait le rallye de l’Allier avec mon club (celui de Mitry-Mory, localité où il réside en région parisienne NDLR). Tout près de Bourgoin-l’Archambault, le petit village où mes parents m’avaient placé, enfant, durant la guerre de 14-18. Et je me suis dit que j’étais à mi-chemin de Saint-Félicien.  Et Robert Marchand, 99 ans, six mois et 6 jours au compteur, a pris la route jusqu’en Ardèche. Comme du temps où, négociant en vin, il descendait depuis l’Ile-de-France jusqu’à Lablachère, dans le Sud-Ardèche…

Au volant de sa fourgonnette, sans GPS

Tout seul, sans GPS, il a suivi “Le Puy”, avoue s’être un peu perdu « à cause des nouvelles routes », puis s’est enfin repéré au panneau de la direction pour Saint-Agrève. À Saint-Félicien, Gérard Mistler, président de l’Ardéchoise, attendait l’auguste personnage. « On a décidé de lui faire monter le col qui a été baptisé à son nom et en son honneur, le 15 juin dernier. Comme nous avions été accidentés ensemble (G. Mistler et R. Marchand avaient été renversés par un camion NDLR) ce jour-là, avant l’inauguration, Robert n’avait pas pu s’y rendre en vélo. »

En vélo au col Robert-Marchand

Hier matin donc, à la Maison de l’Ardéchoise, une bonne vingtaine de cyclos encadraient le doyen au départ. L’itinéraire emprunta les premiers kilomètres du col du Buisson. Avant de rejoindre le col Robert-Marchand par une petite route de crête, là où un domaine forestier détruit par un incendie a été reboisé grâce aux dons de l’Ardéchoise. « Il a grimpé le col du Buisson sur son grand plateau (un 40 dents NDLR) » s’exclamait G. Mistler. « On lui a dit de changer de braquet. »

Au panneau du col éponyme et ses 911 m d’altitude, Robert a fait remarquer à nouveau qu’il était né en 1911.

Le hasard fait bien les choses. Ça méritait bien un petit coup de Champagne. Après avoir trinqué, cet Agecanonix des cyclos a voulu poursuivre jusqu’à Lalouvesc : « Le maire m’a fait un petit cadeau pendant l’Ardéchoise, et j’irais bien le remercier. » Et le gruppetto d’emboîter le pas au centenaire pédalant…Redescendu de son pèlerinage, le vénérable Robert s’est assis à la table du “Grain de Sel”. Devant un auditoire autant amusé que médusé, le truculent doyen a conté quelques-unes de ses incroyables tranches de vie.

 

Félicitations à Robert et RESPECTS...............

  Robert Marchand centenaire 019 3 1

GMED 5FB367FF-0E57-4353-A4A8-4616F514A50F

notre centenaire Robert Marchand 20 sept

Robert Marchand centenaire012 1 1

Robert Marchand centenaire 016 4 1

Avec Christian Fasy le reporter du jour pour le Cyclo-Club de St Péray qui était présent. Merci
Un joli Article de Brigitte dit la Renarde à voir ici ;

Commenter cet article

Laville Alexandre 05/10/2011 22:04


Voila un exemple de plus à suivre pour la jeunesse d'aujourd'hui, ou à tous ceux qui pensent qu'a plus de 40 ans on ne plus faire de sport...
Un grand monsieur!


Philippe 07 05/10/2011 22:09



Tu te rends compte 100 ans !! En fait il me reste peut etre 700.000km à faire. Biss