Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Abbaye d' Aiguebelle 26 (Drôme)

Publié le par Philippe 07

Vu la super météo annoncée pour cette journée, j’avais bien l’idée d’en profiter. Je me rends donc au lieu de départ du club à 8h30 afin de voir les collègues et faire un bout de chemin avec eux. Les deux groupes prennent le départ ensemble direction Charmes, La Voulte puis le Pouzin par la D86 vu qu’il n’y avait pas trop d’automobilistes se matin ce n’était pas trop gênant. Au Pouzin on se séparera ils iront sur St Vincent de Barrés, je dis on car mon collègue Maurice Cotte va m’accompagner. Faut dire que Maurice c’est Monsieur longue distance dés qu’il s’agit de rallonger il est la. Des 150/200 pitons on en a fait quelques un ensemble les cinglés du Ventoux aussi ! Un périple en Allemagne et un autre en Italie en vélo bien sur ! et bien d’autres.Par contre pour du très très long du genre Paris-Brest Paris je le laisse y aller tout seul moi Bordeaux-Paris ça me suffit.

http://cyclo-maurice.monsite-orange.fr/

 Donc au Pouzin nous prenons la D405 qui nous amène aux Tourrettes puis à la Coucourde direction Sauzet, Puygiron, Espeluche et voici le col du Colombier. Dans la magnifique descente du bois de Grignan on prend la direction de Montjoyer pour aller voir l’Abbaye d’Aiguebelle.

 

 Un petit mot sur cette Abbaye :

Aiguebelle a été fondée le 26 Juin 1137, en l'honneur de la vierge Marie, aux confins du Dauphiné et de la Provence. Gaucher, abbé de Morimond et ancien prieur de Saint Bernard à Clairvaux, envoya 12 moines sous la conduite d'un abbé. Pour réaliser cette fondation, Gontard Loup donnait un territoire, sorte de plateau couvert de bois et de broussailles, que l'on peut assimiler à peu près au territoire de la commune de Montjoyer avec des prolongements sur les communes de Roussas et de Réauville. Le monastère est bâti dans un vallon isolé, comme le voulait la tradition cistercienne, au confluent de trois ruisseaux, le Ranc, la Flammenche et la Vence, d'où le nom de "belles eaux", Aiguebelle. Au XII ème siècle, le monastère bénéficie des donations des seigneurs voisins et accroît considérablement son domaine : il possède des terres jusqu'au pied du Mont Gerbier-de-Jonc, en Dauphiné, dans le Pays d’Orange et en Vivarais.
Les épreuves vont se multiplier : guerre de Cent Ans, peste noire, chute des vocations, surtout des frères convers qui entretenaient les granges et les terres. Les possessions sont pour la plupart données en bail. Après 1515, les abbés ne sont plus élus par les moines mais nommés par le roi : ce sont les abbés commendataires, extérieurs au monastère et qui ne se préoccupent donc pas toujours des nécessités de leurs moines ni de la ferveur de leur communauté. Lors de la dispersion des moines en 1791, ils ne sont plus que trois. Le monastère est alors pillé puis vendu comme bien national. Son éloignement par rapport aux voies de communication va le sauver de la démolition. L'absence des moines durera moins de 25 ans : en 1815, un groupe de cisterciens trappistes vient faire revivre le monastère. Ils viennent de Suisse et sont issus d'un groupe de moines français de l’abbaye de La Trappe qui, sous la conduite du Père Augustin de Lestranges, ont parcouru toute l'Europe pourchassés par les armées révolutionnaires et permettent le renouveau monastique et cistercien en France après la chute de Napoléon. La communauté de Notre-Dame d'Aiguebelle compte actuellement 24 moines de 39 a 92 ans et poursuit toujours sa vie monastique en cherchant à vivre du travail de ses mains.

 

http://www.abbaye-aiguebelle.cef.fr/

Les sirops et autres produits :

http://www.eyguebelle.fr/

 

10844052

10844148

 Nous voici repartis sur Réauville puis voici le superbe village de Salles sous Bois ou l’on vois le Ventoux avec un peut de neige Maurice aurait bien voulu aller le voir de plus prés je lui dis que moi une sortie de 6h00 me suffira aujourd’hui restons raisonnables ! A Salles sous Bois nous prenons l’ancienne route d’Aleyrac que nous découvrons tous les deux. Descente sur La Bégude de Mazenc remplissage des bidons puis Charols, Cléon d’Andran et Roynac vient ensuite le petit col du Devès puis c’est la descente sur Grane, Allex, Ambonil, Les Pécolets, Portes les Valence je fait passer Maurice par la voie du Léman à la Mer afin de rejoindre Valence. Franchement ce n'était pas une bonne idée avec tous les promeneurs qu'il y avait aujourd’hui. Et voici la dernière ascension : Le pont du Rhône qui nous amène à Guilherand-Granges. A l’arrivée pour moi 156km et 1325m de dénivelé avec une température mini au départ de 4° et une maxi de 16°. On a fait une super sortie le sud Drôme est magnifique seul petit bémol  le vent du sud qui aurait du souffler un peut plus tôt et qui a attendu que l’on soit arriver mais on va dire qu’il n’y avait quasiment pas de vent sur le retour ! A refaire.

PICT0002

 Beau temps en vu (se matin l'Ardéche)

DSCN2096


    Ma pomme dans la plaine de Montélimar

 PICT0005

La montée du ColombierPICT0007

Après le coup de vent du 10 octobre une éolienne c'était emballée avant de brûler en haut du colombier

PICT0010

Maurice arrive à l'Abbaye d'Aiguebelle

PICT0014

Salles sous Bois

PICT0023

Et voilà le Ventoux!

PICT0020

La vieille route d'Aleyrac

PICT0027

Sous un autre angle Les trois becs légèrement enneigés

Commenter cet article

Maurice 12/11/2010 23:10


Moi je roule samedi A.M. car dimanche je ne peux pas

Si tu veux venir avec moi fais moi signe

@ +

maurice


Philippe 07 13/11/2010 08:15



C'est gentil mais je ne peut pas rouler se week-end peut etre dimanche aprés midi si jocelyne veut faire un tour et s'il ne pleut pas.Profite bien de la belle journée annoncée
samedi!Merci



jean marc 11/11/2010 22:18


Belle balade,belles photos avec le ventoux sous la neige!
En ce moment il faut bien joué avec la météo. J'ai bien l'intention de rallonger quand j'aurai recuperer un peu plus de jambes.
A+ jean marc


Philippe 07 12/11/2010 08:12



En effet on a passé une super 1/2 journée comme dit Maurice. Samedi sera propice aussi mais pas pour moi cer Samedi & Dimanche je ne peut pas quoi que Dimanche aprés midi? A voir! J'ai
commencé à regarder pour le sud Ardéche. A+



renarde1 11/11/2010 21:55


C'est une bien jolie sortie en effet ! Très belles photos ... ce col du Colombier est celui que j'ai passé pour aller au ventoux, tôt le matin avec les premiers rayons de soleil. Il n'y a pas de
pancarte au col je crois.


Philippe 07 12/11/2010 08:09



Tout à fait il n'y a pas de pancarte. Moi pour l'aller retour au Ventoux j'était passé par celui d'Aleyrac et revenu par Nyons. Plus direct! Alors la fontaine à Etoile? A+



maurice 11/11/2010 20:32


Salut Philippe

J' ai passé une très bonne journée (demi-journée ...)avec toi
On s'est promené sans trop se faire mal au jambes
Le meilleur du vélo !
Je n'ai rien d' autre à ajouter sauf qu' on peut recommencer dès que possible
@ +
maurice


Philippe 07 11/11/2010 21:02



Pour la demi journée c'est vrai qu'en partant à 6h00 on serait rentré à 12h00!! Un peut de mathématique :160 par 1/2 jour=320km /jour c'est bon c'est ça A+



Olivier BUISSON 11/11/2010 20:05


Tu as bien fait d'en profiter avec l'ami Maurice ! belle journée et balade dans le magnifique département drômois , le Ventoux sous la neige ! ouf à je l'ai fait à temps !


Philippe 07 11/11/2010 20:58



Pour le Ventoux c'est sur vous y êtes allé juste comme il fallait.Ca nous a fait l'ocasion d'en parler tu
pense.A+